Le journal de bord - 2019

L'intracoastal - Waterways

Mercredi 23 octobre

Départ Norfork 8 H 11
Arrivée à Great bridge à 14 h 33
Un stop au free dock juste après l'écluse. Comme il y a un monde fou, le free dock était vite complet.
La descente s'avère être agréable, hormis la circulation intense. Décidément, tout le monde va vers le Sud.
Lors du passage de l'écluse, un gros yacht nous a fait une vraie que de poisson et a pris la dernière place possible sur le côté droit alors que nous y étions presque. Cet immonde personnage a sans doute pensé qu'il serait bloqué et devrait attendre la prochaine ouverture de l'écluse. Nous l'avons évité de justesse et sommes allés du côté gauche, à l'invite des employés qui ont vu la scène. Nous étions furieux devant un tel comportement.
Nous avons profité de cette halte pour faire quelques courses au supermarché qui se trouve non loin.
Une nuit calme nous a fait le plus grand bien.

Jeudi 24 octobre

Départ à 9 H 04
Arrivée à 14 H 34 à Currituck Sound.
Nous venons d'arriver en Caroline du Nord. Les températures se sont nettement radoucies. Il fait même chaud (30° dans le bateau).
Nous sommes au milieu de nulle part. C'est superbe.

Vendredi 25 octobre

Départ 8 H 26
Arrivée à 16 H 40 à Alligator River.

Samedi 26 octobre

Départ 8 H 20
Arrivée 15 H 41 à Pungo River.
Dimanche, pluies et orage. Nous restons sur place.

Lundi 28
Départ 8 H 07
Arrivé à 16 H 58 à Adams Creek.
Mardi, nous restons au mouillage. Le ciel est très gris et il risque fort de pleuvoir.


Mercredi 30 octobre

Départ 8 H
Arrivée à la marina de Morehead City à 13 H 25
L'accès n'est pas très évident, surtout lorsque le courant s'y met.
Nous en profitons pour faire le plein en eau et gasoil.
Comme demain la météo nous oblige à être en sécurité. Nous restons ici. Il fait très chaud (plus de 30°) et les mouches viennent nous rendre visite. Nous n'avons plus l'habitude , ni des mouches, ni des moustiques. D'ailleurs, nous nous en passions très bien.

Vendredi 1er novembre

Nous restons une nuit de plus. Le vent du Nord se calme à peine et la houle de l’océan conséquente. La nuit a été fort agitée et nous étions contents d'être là.
C'est le retour du froid ! Les amplitudes de thermiques sont conséquentes suivant la direction du vent. 

Samedi 2 novembre

Départ de Morehead City 13 H 30
Arrivée à Jacksonville - Floride - mouillage de Reed Island le mardi 4 novembre
330 Mn

Heureux de retrouver l'océan malgré une belle houle.
La dernière balade a été très musclée et nous nous sommes « mangés » un gros coup de mer qui a duré de 23 H à 11 H le lendemain (barre trop dure et c’est mon capitaine qui a pris le relai ! Nuit blanche pour tout le monde).
À l’entrée de la St John River, nous avons eu la pire des situations, à savoir une forte houle qui entrait directement dans le chenal et courant de face. Cerise sur le gâteau, un bâtiment de guerre sortait, doublé par un remorqueur et nous, face à eux. Il nous restait à peine de la place pour nous croiser et ça a été très « chaud ». Enfin, nous sommes passés sans nous flanquer sur les rochers. Inutile de vous dire que nous sommes arrivés épuisés au mouillage.

Mercredi 3 novembre

En route sur la St John River pour notre destination finale : Green Cove Springs Marina. Une navigation tranquille, voire reposante. Nous connaissons bien le parcours. C'est la sixième fois que nous l'empruntons.
Mais ce n’est pas fini, une surprise nous attend. En arrivant, la responsable de la marina nous annonce qu’il n’y a pas de place sur l’aire de travail ! (alors qu’ils sont prévenus de notre arrivée depuis le mois d’août avec rappel 15 jours avant).
Nous sommes donc à quai, ce qui complique pas mal le rangement d’Adélie pour le remisage dans l'aire de stockage. Comme nous n'avons pas le choix, il faudra bien nous débrouiller.
En soirée, André (notre ami québécois) était là et c’était juste génial. Nous savions qu’il serait sur zone, car son voilier est stocké ici et qu’il doit s’occuper de réparations d'avant vente. Il nous a préparé un chouette repas de bienvenue (foie gras en entrée et gros steaks). Il n'y a rien de plus réconfortant qu'un ami, un bon repas et une bonne bouteille pour un retour à terre des navigateurs qui souffrent du mal de terre.

Samedi 9 novembre

Adélie sera sorti de l'eau vendredi prochain.
La suite de ses aventures sera pour 2020. D'ici là, bonne fin d'année.
Nombreux sont le anonymes qui nous suivent par l'entremise du site et nous les remercions de leur intérêt. Nous serions contents d'avoir leurs retours.
En attendant, bon vent à tous.

Copyright © 2018 - All Rights Reserved - www.seven-seas.fr - Voilier Adélie